Browsing All Posts filed under »L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE (EL UNIVERSO CONCENTRACIONARIO)«

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LIBERACIÓN EN WÖBBELIN

mayo 26, 2014

0

La fin des politiques ne fut pas sans signification dans cette Allemagne de la défaite. Les dernières semaines à Wöbbelin furent assez troubles. Plusieurs transports se trouvaient rassemblés dans ce campement, et les hommes se connaissent mal. La faim faisait des ravages. La distance était d’environ deux cents mètres entre les cuisines et le Revier, […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LOS PRESOS POLÍTICOS ALEMANES

mayo 21, 2014

0

Les premières années des camps furent incomparablement plus effroyables que la période que nous avons connue. La lutte pour l’obtention du pouvoir était donc littéralement une question de vie ou de mort pour les militants allemands. L’extraordinaire extension des camps engendrée par la guerre aida doublement les communistes allemands. D’abord, elle contraignit les SS faute […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LA ARISTOCRACIA DEL ROBO

mayo 16, 2014

0

La liberté d’action engendrée par ces compromissions entre les  SS et la haute bureaucratie, c’est le vol toléré. Vol des vivres et du tabac. La cuisine devient ainsi un centre actif de tractations intérieures. Mais pour garder quelque apparence, les échanges s’opèrent à la Schreibstube ou au Revier. Vol de colis, le meilleur : friandises, chocolat, […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LA TEORÍA DE LOS PODERES (II)

mayo 8, 2014

0

La gestion des cités concentrationnaires combine à cette administration « municipale » un véritable « ministère de l’Intérieur », groupant trois sections différentes : la Schreibstube, la Politische Abteilung et la police. La Schreibstube se compose de bureaux d’importance variable suivant les camps, ayant pour fonction de tenir l’état civil des détenus. Dès l’arrivée des nouveaux internés, on enregistre les […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LA TEORÍA DE LOS PODERES

mayo 4, 2014

0

Par nécessité de clarté, on peut considérer dans l’analyse de la structure bureaucratique trois secteurs distincts. D’abord, une sorte d’ « administration municipale», qui contrôle et organise chacune les énormes cités concentrationnaires. À sa tête, le Lagerältester, l’ancien du camp, et sous ses ordres, les Blockälteste, chefs de Block, complétés dans certains cas par des sous-chefs de […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: EL ODIO EN LA MENTALIDAD SS

mayo 1, 2014

0

La haine insensée qui préside et commande toutes ces entreprises est faite du spectre de toutes les rancœurs, de toutes les ambitions mesquines déçues, de toutes les envies, de tous les désespoirs engendrés par l’extraordinaire décomposition des classes moyennes allemandes dans cet entre-deux-guerres. Prétendre y découvrir les atavismes d’une race, c’est précisément faire écho à […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LA VERDADERA RAZÓN DE SER DEL LAGER

abril 29, 2014

0

Le but des camps est bien la destruction physique, mais la fin réelle de l’univers concentrationnaire va très au-delà. Le SS ne conçoit pas son adversaire comme un homme normal. L’ennemi, dans la philosophie SS, est la puissance du Mal intellectuellement et physiquement exprimée. Le communiste, le socialiste, le libéral allemand, les révolutionnaires, les résistants […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LOS DIOSES NO HACEN SU MORADA EN LA TIERRA (II)

abril 27, 2014

0

Les  demeures et les bureaux des SS sont en dehors du camp. Les SS gardent les portes et comptent les hommes. (…) Le SS responsable du camp a pour titre Schutzhäftlingsführer. Affiche criarde, comme ces rires de fou que jamais ne finissent, épouvantail dans une contagion de rire : les Schutzhäftlinge, les « détenus protégés », sont les […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LOS DIOSES NO HACEN SU MORADA EN LA TIERRA

abril 25, 2014

0

L’appareil SS est tout extérieur au camp. Les SS commandent les routes qui mènent à l’univers concentrationnaire. Dans la trouée des sapins se dressent le mirador et les mitrailleuses braquées. Le long des troncs, en marge du chemin, se tressent les barbelés. Comme des bornes, des têtes de mort sur deux tibias regardent. Un mouvement […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LOS ESCLAVOS NO DAN MÁS QUE SU CUERPO

abril 23, 2014

0

Mais les camps eux-mêmes n’étaient pas favorables aux discussions politiques. Les criminels n’avaient que mépris pour ces questions. Et la vie mentale de la plupart des autres détenus était entièrement absorbée par la hantise des nourritures. Ils ne parlaient inlassablement que recettes de cuisine. Les nouvelles militaires seules passionnaient tout le monde. Ce pouvait être […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: UNA MUCHEDUMBRE DE PRISIONEROS

abril 21, 2014

0

Une grande foule d’innocents, la conscience bourrelée d’une injustice notoire, qui étaient là pour des bagatelles : pour avoir sifflé les actualités au cinéma, s’être trouvés para guigne chez des gens alors que la Gestapo les arrêtait, avoir tenté de passer la frontière pour des questions d’affaires, pour des mobiles privés ; en raison de dénonciations anonymes […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: HAY DISTINTAS HABITACIONES EN LA CASA DEL SEÑOR (II)

abril 19, 2014

0

Sur d’autres parallèles se situent les Camps de représailles contre les Juifs et les Aryens, du format Auschwitz et Neue-Bremm. La structure des caps comme Neue-Bremm, près de Sarrebrück, de répression contre Aryens, est commandée par deux orientations fondamentales : pas de travail, du « sport », une dérision de nourriture. La majorité des détenus ne travaillent pas, et […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: HAY DISTINTAS HABITACIONES EN LA CASA DEL SEÑOR

abril 17, 2014

0

Les Camps ne sont pas tous identiques ou équivalents. L’univers concentrationnaire s’organise sur des plans différents. Buchenwald est une cité chaotique, une sorte de capitale pas entièrement construite, tenant du campement par ses quartiers hâtivement et sommairement plantés et son grouillement de vie. Elle est grande ville par son prolétariat (la Gustloff, le Mittelbau, la […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: DIOS DIJO QUE HABRÍA TARDE Y MAÑANA

abril 16, 2014

0

Lorsque les Américains approcheront, ce sera la fuite obligatoire, insensée, vers nulle part. Des wagons de cent cinquante, cent soixante hommes, une faim hideuse au ventre, la terreur dans les muscles. Et, la nuit, les Häftlinge s’entretueront pour dix grammes de pain, pour un peu de place. Le matin, les cadavres couverts d’ecchymoses, dans les […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LOS PRIMOGÉNITOS DE LA MUERTE

abril 15, 2014

0

Depuis quinze jours, les listes sont closes, mais rien encore n’a été fait. Brusquement, à six heures du soir, l’ordre est venu. Trois mille hommes doivent passer la visite médicale et revêtir la tenue bleue rayée des transports. Les groupes se figent dans une attente interminable. La neige devient noire au-delà des enceintes, et les […]

L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE: LAS PUERTAS SE ABREN Y SE CIERRAN

abril 13, 2014

0

Les Camps sont d’inspiration ubuesque. Buchenwald vit sous le signe d’un énorme humour, d’une bouffonnerie tragique. Au petit matin, les quais irréels sous la crudité neutre des sunlights, les SS bottés, le Gummi au poing, égrillards ; les chiens aboyeurs tendus sur la laisse souple et lâche ; les hommes accroupis pour sauter des wagons, aveuglés par […]